NOUVEAU FORUM : http://thecursed.fr1.co/

Partagez | 
 

 I don't wanna loose you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member. i am a wizard
avatar

Messages : 170 Pseudo : south boy Célébrité : ian somerhalder Crédits : tag, sian et tumblr
Occupations : barman
Camp : neutre à penchant maléfique

apotheosis
Ce qu'il nous faut, c'est une histoire qui débute par un tremblement de terre et où la tension s'élève graduellement jusqu'à une apothéose
finale.



Book of shadows
Les choses à faire:
Pouvoirs, objets magiques:


MessageSujet: I don't wanna loose you   Dim 15 Mar - 16:34

I don't wanna loose you

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Je n'étais pas sensé être à l'hôtel cette nuit. Pour la simple et bonne raison que le jeudi je ne travaillais que la journée et non pas le soir. Pourtant, la nuit avait déjà recouvert son voile sur la nuit, la place Rosbon s'activait alors qu'un autre s'occupait du bar de l'hôtel. Moi, je me situais dans les vestiaires destinés au personnel pour me changer, rangeant mes bretelles noires et ma chemises blanches pour revêtir un simple t-shirt crème au col en v et troquer mon jean noir pour un bermuda en jean bleu délavé. J'ai enfouis le tout dans un sac de sport, prêt à quitter mon lieu de travail jusqu'à ce que quelque chose ne me retint et ne m'oblige à enfouir à nouveau mon sac dans mon casier et traîner dans ce sublime hôtel dans lequel je travaillais comme barman. Lorsque Zéphyr m'a embauché, nous avions était surpris de découvrir que nos chemins s'étaient déjà croisés par le passé alors que nous n'étions que des adolescents. C'était un régale de renouer le contact avec cette personne qui n'avait aucun mal à me comprendre puisqu'il m'avait déjà rencontré, et je n'avais pas énormément changé dans ma façon de penser depuis cette sombre période où je traquais avec mes parent le démon qui a tué ma jumelle. En plus de retrouver mon vieil ami, j'ai fais également d'autres connaissances dont Alec... Un incube, comme Zéphyr. Il m'intimidait assez mais j'avais toujours eu un penchant et une certaine curiosité pour ce genre de personnes sombres issus d'un milieu plus noir que le mien. Et même si au début le brun m'intimidait, nous avons vite sympathisé de façon intime et rapide, que ce soit dans un lit, contre un mur ou dans les vestiaires du personnel. De fil en aiguille, cette relation d'amants m'a permit de me donner du courage pour apprendre à faire d'avantage connaissance avec Alec de sorte à ce que l'on deviennent amis. J'espérais continuer ainsi avec lui : le sexe et l'amitié. Même si je ne m'étais encore pas plus confié que cela au dirigeant de l'hôtel, je savais que je pouvais lui faire confiance. Mais depuis quelque temps je trouvais ce derniers réticents à mes avances et j'étais un simple sorcier, je n'étais pas mi-démon donc peut-être que cela accentuait le fait que cette rupture de complicité dans notre relation me dérange. Ce soir, j'étais décidé à mettre les points sur les i. Lorsque je suis arrivé devant la porte d'entrée de sa suite, je me suis arrêté avant de soupirer, puis toquer et rentrer sans attendre, cherchant l'incube du regard dans sa suite luxueuse « Alec... ? C'est moi. » J'ai soupiré, aucune réponse et je n'avais aucune envie de m'aventurer plus loin et fouiller dans l'intimité de mon ami. Je sentais une pointe d'agacement monter en moi et serra les poings en calmant ma respiration. J'avais toujours manqué de self-contrôle. Au final, je me suis aventuré vers un meuble pour tirer d'un tiroir une feuille et un stylo. Je me suis installé à la table au centre de la pièce en tirant une chaise et aie commencé à rédiger quelques mots. Présent ou non, je comptais bien révéler au brun ce que j'avais sur le cœur et lorsqu'il reviendrait, il lirait cette lettre « Alec. Tu m'emmerdes. » au moins, j'avais le mérite d'être franc, ce qui en général plaisait, ou énervait ou faisait rire « Je sais qu'on es ni en couple, ni marié ou autre connerie du genre mais disons juste que le revirement de situation qu'il y a eus subitement me dérange. » Je me suis arrêté, est ce que j'étais un peu trop dramatique ? Qu'importe « On ne voulait rien de sérieux, et c'est toujours le cas mais est ce que c'est une raison pour me poser des lapins ou à peine réagir à mes propositions indécentes ? Enfin bref si tu veux jouer ton abstinent avec moi vas y mais donne moi juste une explication concrète car à chaque fois que je te vois j'ai qu'une envie c'est de te déshabiller sur place et me mettre à genoux ! » je me suis arrêté, à nouveau. Je disais clairement n'importe quoi. Je me suis redressé, me calant contre le dossier de la chaise avant de froisser la feuille en boule, remettre le stylo et la chaise à sa place en hésitant plusieurs secondes, avant de lâcher un juron et me rediriger vers la sortie, décidé à rentrer chez moi, la lettre froissée entre mes doigts.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member. wizard and incubus
avatar

Messages : 353 Pseudo : Al' Célébrité : Paul Walker Crédits : Clochette
Occupations : propriétaire d'un hôtel avec Zéphyr et Octavia
Camp : Neutre
Jack, même si on se cache, je t'aime plus que tout.


Book of shadows
Les choses à faire:
Pouvoirs, objets magiques:


MessageSujet: Re: I don't wanna loose you   Dim 15 Mar - 18:38

Après une autre longue journée, Alec pouvait affirmer qu'il n'avait pas chômé aujourd'hui. Il avait plusieurs réunions avec les fournisseurs et Zéphyr et avait réussis à mettre fin à une guerre entre son acolyte et l'adjointe à la vente d'un service de traiteur qu'ils avaient dû commander pour l'une des plus grandes réceptions qu'avait donné cet hôtel. Malheureusement, il n'avait pas eu la chance de croiser son personnel, il avait dû repousser l'une de ses réunions avec ses femmes de chambre pour raison de problèmes financiers. Il y avait eu un problème dans la paye d'un membre et il en avait fait une catastrophe. Alors qu'il aurait, simplement, pu venir le voir et lui parler, mais non, il préférait finir à la rue. L'homme savait d'office que la journée suivante serait dédié à la recherche d'un employer pour le remplacer. Le métier de portier semblait être facile, mais peu de gens voulaient vraiment faire ce job et il n'était pas question que lui se transforme en portier. Jamais il ne se rabaisserait à faire cela.

Après avoir été porter les papiers à son comptable sur les états de la journée et avoir été porté les papiers du licenciement de ce Joseph aux ressources humaines, il pouvait enfin monter chez lui. Mais, comme si ce n'était pas suffisant, l'un des ascenseurs avaient décidé de faire son capricieux. Alec pris donc le téléphone, et appela le réparateur, qui lui mentionna arriver dans l'heure qui suivrait. Alec prépara le chèque qu'il laissa à la réception et monta à a sa suite. Il mentionna à la personne en charge de ne le déranger sous aucun prétexte. S'il y avait des problèmes, il n'aurait qu'à contacter Zéphyr ou Octavia.

Il monta dans l'ascenseur et appuya sur le bouton à l'effigie du numéro 15. Enfin il allait entrer chez lui, prendre une douche et ouvrir une bonne bouteille de vin, du moins, pensait-il. Il ouvrit la porte de son appartement ou plutôt de sa suite et fut surpris d'y trouver son ami Adonis. Il referma derrière lui et mentionna:


-Tiens bonjour. Tu voulais me voir? J'espère que ce n'est pas en lien avec l'hôtel.

Vu le regard sérieux qu’arborait son ancien amant, l'homme savait que quelque chose le perturbait. Si ce n'était pas en lien avec son travail ici, il s'agirait sans doute du seul sujet qui pouvait poser problème entre les deux protagonistes, mais ne voulant pas s'embarquer dans de trop longue pensée interminable il laissa tout ça de côté et attendit la réponse de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member. i am a wizard
avatar

Messages : 170 Pseudo : south boy Célébrité : ian somerhalder Crédits : tag, sian et tumblr
Occupations : barman
Camp : neutre à penchant maléfique

apotheosis
Ce qu'il nous faut, c'est une histoire qui débute par un tremblement de terre et où la tension s'élève graduellement jusqu'à une apothéose
finale.



Book of shadows
Les choses à faire:
Pouvoirs, objets magiques:


MessageSujet: Re: I don't wanna loose you   Dim 15 Mar - 21:57

I don't wanna loose you

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Les doigts de ma main droite étaient fermement refermés sur la pseudo lettre que j'avais commencé à écrire. Un fiasco. A l'époque où j'étais encore étudiant, j'étais bien meilleur en écriture, à croire que les années passées à baigner dans la dépravation m'ont drôlement rouillées. Je m'apprêtais à quitter la suite de mon supérieur, je serais allé récupérer mon sac dans les vestiaires et une fois dehors, aurait brûlé la lettre dans un coin de rue, laissant le vent faire son oeuvre sur les cendres. Mais voilà le truc: je m'avançais déjà vers la sortie de la suite lorsque la porte s'ouvrit, laissant le sorcier débouler devant moi. Mon souffle s'arrêta net lorsqu'il prononça les premiers mots. Bizarrement j'avais l'impression d'entendre une autre langue, c'était très différents des râles de plaisirs du début de notre relation ou encore des « bonjour » « au revoir » ou encore « faire ci » « occupes toi de ça » et j'en passe. J'ai rapidement essayé de faire bonne figure en redressant la tête, le regard presque hautain « Bonsoir... Non, ça a rien avoir avec l'hôtel... Te fais pas de soucis pour cet établissement luxueux à l'ego inexistant... » j'accompagnai mes mots d'un regard aux alentours en glissant tout doucement le morceau de papier dans une poche arrière de mon jean. En effet, tout cela n'était qu'une question d'ego. Me sentir délaissé, mis sur le côté me gênait assez car en général c'est moi qui jetais mes partenaires, pas le contraire et dans cette situation je ne me sentais pas plus différent... qu'un gigolo. J'ai soupiré avant de retrousser mes lèvres et fermer les yeux, cachant un sourire ironique « Laisse tomber, je ne faisais que passer... pour vérifier... Si tout était en ordre. » C'était le pire mensonge que je n'avais jamais dis. J'ai haussé les épaules de façon indifférente en glissant mes deux mains dans mes poches avants « Quoi ? Les bonnes sont pas toutes grosses avec une coupe au carré... » Je guettais avec impatience la porte de sortie comme si le reste de l'appartement était en plein incendie et que cette fameuse porte était mon unique moyen de survie. Quoi que, j'étais venu ici pour mettre les choses au clair avec Alec et maintenant je me défilais ? J'étais quelqu'un de terriblement et définitivement lunatique au plus haut point. Je restai là, planté devant l'hybride en me balançant nerveusement sur la pointe puis sur mes talons en attendant qu'il ouvre la bouche pour me congédier ou m'inviter à déballer le contenu de mon sac, sans quitter une seule seconde le regard brute de l'un des dirigeants de cet établissement. J'étais plus bas que lui, bien plus bas que lui dans la hiérarchie de l'hôtel. Côté surnaturel je l'ignorais mais je ne devais pas oublier qu'il était mi-incube et mi-sorcier. Je savais que ses pouvoirs résidaient dans la force brute et par conséquent mon bouclier mental ne m'était d'aucune utilité. Quoi qu'il en soit il n'était même pas question de conflit avec Alec, je n'en avais aucune envie je voulais juste être clair avec ce dernier. Parce que mine de rien, je me suis accroché à l'incube en tant qu'ami et voir l'indifférence qui règne entre lui et moi est assez problématique. Rare étaient les gens avec qui j'arrive à m'entendre et pour cette raison, je voulais les garder proches de moi un maximum.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member. wizard and incubus
avatar

Messages : 353 Pseudo : Al' Célébrité : Paul Walker Crédits : Clochette
Occupations : propriétaire d'un hôtel avec Zéphyr et Octavia
Camp : Neutre
Jack, même si on se cache, je t'aime plus que tout.


Book of shadows
Les choses à faire:
Pouvoirs, objets magiques:


MessageSujet: Re: I don't wanna loose you   Dim 15 Mar - 22:25

La façon d'agir de son ami n'était pas dans ses habitudes. En plus de dire qu'il faisait une tournée de son appartement afin d'être sur que tout était correcte, ce qui était faux, puisque celons le registre il avait déjà terminé de travailler. Mais pourquoi Adonis lui mentirait-il? Que pouvait-il bien se passer pour qu'il prenne le risque de se faire mettre à la porte de l'hôtel? Les chances pour que Alec le renvoie était complètement nulle, il était bien trop important pour lui, il n'était pas qu'un simple ami pour lui, il avait été beaucoup plus. Mais depuis le début de sa relation avec Jack, le mi incube avait repoussé tous les avances faites par son ancien amant et peut-être était-ce la le problème qui semblait le troubler.

Alec se leva, il prit Adonis par la main et l'emmena dans la salle à dîner de sa luxueuse suite. Arrivez sur place, il remarqua un carnet de note qui n'était pas rangé et pourtant la femme de chambre qui faisait le ménage dans sa suite n'oubliait jamais de ranger ses carnets de notes. Il mentionna à voix basse, comme pour lui même.
*Tu n'es pas censé être la toi*. Il prit finalement le calepin et le serra dans le premier tiroir sans trop se pauser de questions, il arrivait à tout le monde de faire des erreurs. Il fit signe à son ami de s’assoir et approcha une chaise de lui, afin que la discussion soit plus facile.

Une fois qu'il prit place sur la chaise, il posa son regard sur son ami et lui mentionna:


-Bon, dit moi ce qu'il y a qui ne va pas? Tu n'es pas comme à ton habitude et ce depuis plusieurs jours. Je ne crois pas une seconde à ton histoire de vérifier si tout était en ordre et ta façon de me parler et d'avoir un regard fuyant me dicte qu'il y a quelque chose qui ne va pas.

Maintenant qu'il savait que la raison de sa venue n'était pas pour parler de son emploie, ni même d'aucun autre employer, il avait tous les raisons de croire que si Adonis se trouvait devant lui présentement c'était pour tout autre chose, mais quoi? Il avait toujours démontré à son ami qu'il pouvait avoir confiance en lui et qu'il ne devait pas avoir peur de dire quoi que ce soit en sa présence. Alec était toujours prêt à prendre les blâmes et les tors si toutefois, il en était l'investigateur. Dans l'instant présent, il ne savait aucunement ce qu'il avait bien pu avoir fait, si ce n'était de refuser ses avances depuis quelques temps déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member. i am a wizard
avatar

Messages : 170 Pseudo : south boy Célébrité : ian somerhalder Crédits : tag, sian et tumblr
Occupations : barman
Camp : neutre à penchant maléfique

apotheosis
Ce qu'il nous faut, c'est une histoire qui débute par un tremblement de terre et où la tension s'élève graduellement jusqu'à une apothéose
finale.



Book of shadows
Les choses à faire:
Pouvoirs, objets magiques:


MessageSujet: Re: I don't wanna loose you   Mar 17 Mar - 9:05

I don't wanna loose you

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

J'avais toujours fais preuve d'une grande théâtralité dans mes actes et d'un profond cynisme dans ma façon de dire les choses. Et fidèle à moi même je ne dérogeais pas à la règle au nez et à la barbe d'Alec Jefferson. Et après une tirade de répliques remplit de sarcasmes j'ai finis par me laisser guider par le beau brun. Il attrapa ma main pour me diriger vers la table, celle à laquelle j'étais assis quelques minutes plutôt et celle où reposait encore le carnet duquel j'avais arraché le support de mes aveux froissés. En voyant le dit carnet, j'ai camouflé un maximum ma gêne en tirant une chaise et en m'asseyant avec une certaine grâce en face du bel incube. Il prit le fameux carnet alors que mon regard ne se détachait pas de ces mouvements. Je l'observais avec un certain éclat d'intérêt dans le regard lorsqu'il prit place lui aussi à la table, m'observant et lorsqu'il ouvrit la bouche le baissa le regard sur la table, l'air non pas soumis mais d'avantage à fleur de peau. Mes doigts se mirent à frotter la surface dur de la table et si j'avais été doté de griffes, j'aurais déjà endommagé le meuble.
Lorsqu'il a finit son pauvre monologue, j'ai directement relevé mon regard glacial vers lui, les lèvres pincées en faisant craquer les phalanges de mes doigts « Qui n'agis plus comme d'habitude ? Moi ? Laisse moi rire... » et c'est ce que je fis. Je détourna le regard de mon ami en libérant un rire hautain en prenant le temps de réfléchir à mes prochains mots « C'est toi qui du jour au lendemain a fais ton abstinent avec moi en te limitant à des discussions autour de la gestion de l'hôtel. Si toi, tu serais le même ça ferait déjà plusieurs minutes que tu m'aurais porté pour me jeter dans ton putain de lit à quelques mètres de nous comme tu l'as fais la dernière fois il y a quelques semaines maintenant. » Une chance qu'Alec ne soit pas l'unique homme avec qui j'entretenais des relations. Des relations toujours secrètes puisque même si personne ne me connaissait à Vancouver -sauf Zéphyr et Alec maintenant- j'avais toujours du mal à assumer ma récente homosexualité. Si la relation avec Alec n'était basé que sur le sexe et qu'il aurait subitement voulu arrêté nos petits rencards, pas de problème. Ce qui me gênait résidait dans le fait que c'était plus que du sexe et que ça allait de paire avec notre amitié : j'avais peur que cette fracture dans notre relation n'entrave à notre amitié. Et depuis que j'étais à Vancouver j'avais goûté au plaisir de pouvoir faire confiance à quelqu'un : Zéphyr, et maintenant Alec. Je n'avais aucune envie de perdre l'un comme l'autre d'un parce qu'ils me manqueraient, et deux parce que j'aurais trop peur qu'une personne libre dans la nature puisse savoir autant de choses sur moi. Bien que Alec ignorait encore pas mal de choses sur moi comme le meurtre de ma sœur par un démon, mon divorce avec Emma parce que je me suis tapé le meilleur ami gay mais cela on s'en fou, la découvert de mon dernier pouvoir : l’accélération moléculaire , et plein d'autres trucs du genre. Je ne lâchai pas du regard l'hybride en poursuivant « Si ton objectif était de baiser sans retenu et de m'ignorer puissance mille, tu aurais mieux fais de faire un tour en voiture à Chinatown et de klaxonner à quelques personnes sur le trottoir. » A ce moment là je me suis relevé pour m'approcher de lui, toujours assis. Si je prenais autant d'aise avec lui actuellement, c'est parce que je m'adressais à lui à titre social et non pas professionnel. J'avais le visage fermé à toutes émotions avant de boucler mes arguments « Ne me confond pas avec l'une de ces personnes de Chinatown. »

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member. wizard and incubus
avatar

Messages : 353 Pseudo : Al' Célébrité : Paul Walker Crédits : Clochette
Occupations : propriétaire d'un hôtel avec Zéphyr et Octavia
Camp : Neutre
Jack, même si on se cache, je t'aime plus que tout.


Book of shadows
Les choses à faire:
Pouvoirs, objets magiques:


MessageSujet: Re: I don't wanna loose you   Mar 17 Mar - 14:50

La vérité venait finalement d'éclater au grand jour et elle n'était pas des plus belle. La jalousie était un malin défaut et dans le cas présent semblait aussi être lié à la peur. Alec ne savait trop comment réagir, il était vrai que leur relation avait pris un tournant tout autre depuis l'arrivé de Jack dans sa vie. Pourtant, il n'était pas difficile de comprendre que ce que voulait le mi incube était de l'amour, il avait envie d'être aimer et d'aimer en retour. Cet envie, avait bien sur été la lorsqu'il avait rencontré Adonis, mais avec le temps, il avait compris qu'il ne voulait pas du tout la même chose. Son but n'était pas de couper les ponts avec Adonis, mais simplement de vivre une relation basé sur l'amitié et non pas le sexe, sa vie sexuelle était, maintenant, réservé à Jack et à personne d'autre.

Adonis disait vrai sur un point, qui était, qu'Alec aurait pu lui donner la raison de ses refus, mais il ne cessait de se demander comment il allait réagir. Depuis leur première rencontre, son ami lui avait prouvé à plusieurs reprise qu'il était possessif, mais il devrait comprendre que leur relation ne serait plus ce qu'elle avait été. L'amour que portait Alec envers Jack était immense, L'homme ne se voyait pas lui faire du tort et encore moins le tromper. Certes, Adonis avait été en liste avant le sorcier bénéfique, mais le cœur à la raison que la raison ne connaît pas et avec Jack ça avait tout de suite cliqué.

Maintenant que son ami était debout face à lui, Alec lui prit la main et mentionna doucement, sur un ton des plus amical.

-Je suis désolé Adonis. Il est vrai que du jour au lendemain j'ai commencé à refuser tes avances et ce sans te donner de raison valable. Mon but n'était pas de te blesser et encore moins de te perdre. Je ne te prends pas pour l'une des personnes de Chinatown, comme tu dis si bien, mais pour un ami. Je n'ai pas envie que nous nous disputions et sache que je te trouve toujours aussi attirant.

Alec ne faisait que parler pour ne rien dire, presque du moins. Il tournait autour du pot et ce sans savoir comment lui annoncer que son cœur était maintenant pris par un jeune homme, pour ne pas dire un adolescent. Pour lui, l'âge n'avait aucune raison d'être, bien que 15 années différenciait les deux amoureux. Avec lui, il était une toute autre personne, avec lui il retrouvait, presque, son cœur d'ado.

Puis sortant de ses pensés, il lâcha la main de son ami, se leva et fit quelques pas dans sa suite. Il ne pouvait plus attendre et devait livrer la vérité à Adonis et ce, peu importe sa réaction. La vérité allait être révélé au grand jour et advienne que pourra leur relation par la suite. Il ne pouvait espérer qu'une chose, qu'il accepte et comprenne la situation.


-Bon, tu veux connaître la raison de mes refus et bien c'est simple, je suis amoureux de quelqu'un. Je lui ai promis fidélité et vice versa. Je ne savais pas comment te l'apprendre et j'avais peur de ta réaction, mais c'est tout de même la réalité. Je n'ai pas envie de te perdre comme ami et j’espère que tu pourras comprendre qu'avec lui je suis heureux comme jamais.

Puis, il attendit la réaction de son ami. Il avait un peu peur que ça tourne au vinaigre et qu'il se fâche, mais il devait maintenant affronter la réalité, puisqu'il venait tout juste de lui livrer la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member. i am a wizard
avatar

Messages : 170 Pseudo : south boy Célébrité : ian somerhalder Crédits : tag, sian et tumblr
Occupations : barman
Camp : neutre à penchant maléfique

apotheosis
Ce qu'il nous faut, c'est une histoire qui débute par un tremblement de terre et où la tension s'élève graduellement jusqu'à une apothéose
finale.



Book of shadows
Les choses à faire:
Pouvoirs, objets magiques:


MessageSujet: Re: I don't wanna loose you   Mar 17 Mar - 18:51

I don't wanna loose you

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

J'avais fais preuve d'une très bonne recette entre franchise et sarcasme, une alliance parfaite entre deux de mes principales qualités, quoi que il m'arrivait fréquemment de me foutre dans d'horribles situations juste parce que j'avais le malheur de dire haut et fort certaine choses en lançant des pointes aiguisées. Pour rajouter une couche supplémentaire je m'étais redressé devant Alec toujours assis, grimpant à une position un plus dominante en continuant de déverser lentement mes paroles en prenant le temps de décompter chaque syllabes de mes mots.
Lorsqu'il attrapa ma main je ne pus m'empêcher de rouler les yeux au ciel le début de ses explications. Dès le premier regard que j'avais posé sur lui il m'avait fait ressentir une certaine soumission. Même lorsque nous étions encore amants la façon dont il menait la danse faisait de lui le mâle dominant. Mais là, à quoi avais je droit ? Me faire prendre la main, c'est limite si je n'allais pas me faire baiser les doigts. Phrase d'accroche ? Des excuses. Lorsqu'il eu terminé ses excuses je ne pus m'empêcher de retirer ma main en soupirant bruyamment. Ce que j'aimais chez Alec, c'était sa force. Et s'il y avait bien une chose que je détestais c'était l'amour et la faiblesse. Je n'étais pas un vulgaire crush que l'on console avec des excuses, un contact de la main et un compliment sur le physique et je voulais encore moins qu'Alec se montre aussi bas à terre. J'aurais espéré qu'il s'impose, qu'il me remette à ma place en me disant que je n'avais rien à faire là. Mais non. J'étais terriblement et amèrement déçu par rapport à l'ego masculin que j'avais imaginé chez l'hybride. En revanche, j'étais ravi de savoir qu'il me considérait encore mais ça, je le gardais encore secret, seulement pour ma propre personne.
Plus tard, il finit par se redresser et je ne le quittais pas du regard. Il fit quelque pas avant de déballer l'horrible vérité présente dans les méandres de son cœur. Les bras croisés, je l'observa plusieurs secondes lorsqu'il eu terminé son monologue, le visage dénué de toutes expressions. Au final je finis par soupirer tout doucement en détournant le regard, sortant d'une de mes poches un étui en argent contenant des cigarettes. Je pris place à la table, à nouveau « J'aurais besoin d'un cendrier et d'un verre s'il te plaît. » C'était la meilleur. Alec, amoureux. J'aurais bien aimé voir de qui, le monde était plein de contradictions « Je sais que tu es mi-sorcier et mi-incube mais tu es bien sentimental pour être à demi un démon sexuel qui tue ses proies... » je lâche un petite sourire en coin avant de poursuivre, allumant la cigarette en observant la volute de fumée « Et tu ne pouvais pas juste me dire que tu t'étais soumis à quelqu'un au lieu de m'ignorer, non ? » oui, se soumettre. Car pour moi c'est à cela que se résumai tomber amoureux de quelqu'un. Si ce putain de sentiment pouvait briser un incube, alors je préférais me tenir éloigné un maximum des personnes susceptibles de me faire chavirer. Mais sç ça venait à arriver, alors je n'aurais qu'à tuer la personne en question.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: I don't wanna loose you   

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't wanna loose you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmageddon :: City Centre :: Vancouver Downtown :: Wedgewood Hotel & Spa-